Comment bien tailler une plante ?

tailler plantes

Pour sa santé, sa beauté ou juste son entretien, la plante a besoin d’être régulièrement taillée. La taille ne se fait pas de la même manière pour tous les végétaux, cependant il existe des règles générales de base appliquées à toutes les plantes en matière de coupe. De la plus sévère à la plus légère, c’est une opération qui ne nécessite pas un savoir-faire expert, juste un peu de soin et d’habileté.

Tailler une plante pour l’entretenir

La taille d’entretien consiste à couper les fleurs mortes et enlever certaines pousses disgracieuses. C’est le type de taille qui se fait le plus souvent, tout le long de l’année. Elle permet d’entretenir la forme donnée au végétal.

Pour la réaliser, à l’aide d’un sécateur ou d’un ciseau affûté et désinfecté, coupez les rameaux déformant la plante, les rameaux superflus et désordonnés. Veillez à effectuer les coupes le plus proche possible de la tige principale en évitant de blesser les branches non concernées. Laissez la plaie à l’air libre si elle n’est pas trop grande.

Tailler une plante pour la former

Vous pouvez donner à une plante l’allure de votre choix, en termes de proportions et de formes. Pour ce faire, la taille de formation est la méthode adaptée. Elle permet de donner au végétal la forme voulue.

Avec un sécateur ou un ciseau désinfecté et bien affûté, coupez les rameaux du végétal de sorte à lui donner la charpente que vous souhaitez. Pensez à l’avance à la forme pour éviter des coupes imprécises, inutiles, ainsi que des blessures à la plante. Pensez également au rempotage !

Tailler une plante pour la rajeunir

Au sécateur, au coupe-branches ou encore à la scie à élaguer, la taille de rajeunissement se pratique sur les végétaux qui subissent un ralentissement de fleurissement ou de fructification dû aux aléas environnementaux et climatiques, aux maladies, parasites, etc. Elle consiste à débarrasser la plante de tout ce qui empêche la pénétration de la lumière et l’affaiblit : bois mort, mousse, etc.

Avec un outil affûté et désinfecté, coupez tous les rameaux morts, affaiblis et les tiges déjouant la lumière. Veillez à ce que la coupe soit droite et faite juste au-dessus d’un bourgeon, à 5 mm au-dessus environ. Puis appliquez un mastic, si la plaie est trop grande pour éviter l’invasion de microbes et parasites dessus.

Besoin de conseils supplémentaires pour mieux tailler vos plantes ? Consultez notre annuaire et obtenez ici l’aide d’un horticulteur professionnel !

En savoir plus :