Comment protéger son jardin en hiver ?

Comment protéger son jardin en hiver ?

La baisse des températures en hiver nécessite de protéger son jardin et ses plantes, afin de le récupérer en pleine forme au moment du printemps. Tunnel d’hivernage, pots de terre et rapatriement de plantes à l’intérieur, on vous dit tout !

Jardin en hiver : couvrez les sols

La couverture du sol lui offre une meilleure protection pour affronter les affres de l’hiver. Il est recommandé de disposer un voile d’hivernage, également appelé tunnel d’hivernage. Ce tissu conçu en polypropylène est léger et non tissé. Il a l’avantage de :

  • Ne pas faire obstacle à la lumière naturelle ;
  • Posséder une perméabilité à l’eau et à l’air, ce qui exclut la déshydratation des végétaux positionnés dessous ;
  • Protéger les cultures potagères sensibles comme le cresson, les salades…
  • Accélérer les semis de légumes précoces type poireaux, pommes de terre…
  • Refréner les effets du gel sur les boutons des plantes rustiques (rhododendrons, camélias, etc.).

Le voile d’hivernage s’utilise aussi bien en cloche individuelle qu’à plat, fixé par des pierres ou tendu entre des piquets.

Autre possibilité : le tunnel en plastique, qui permet d’augmenter la culture de certains végétaux en automne et de protéger les cultures d’hiver. Dès que les conditions climatiques plus douces réapparaissent, soyez toutefois attentif à leur aération.

Protéger les racines et les petits végétaux

Il existe des astuces assez simples pour protéger les souches des petites plantes comme le fait de disposer un pot de fleur en terre en le retournant par dessus, créant un effet de cloche efficace. Le trou de drainage du pot en terre fait office de bouche d’aération.

Le système est identique pour les végétaux à feuillage persistant, à l’exception qu’il faille privilégier une cloche transparente pour la lumière. Là encore, des solutions rudimentaires mais pertinentes existent comme le fait d’utiliser une bouteille en plastique transparent dont le fond est préalablement découpé. Percez-les au fur et à mesure pour l’aération.

En ce qui concerne les racines des plantes vivaces et des légumes à bulbes ou à tiges, réalisez un buttage. Comment ? En relevant la terre située au pied des plantes et en formant une sorte de petite butte qui protégera les racines du froid. Complétez ce buttage, en installant un paillis, sorte de couverture végétale naturelle formée de branchages, de feuilles mortes, de paille ou d’écorce.

Bon à savoir : un paillis se doit d’être aéré après des intempéries sous peine de provoquer un processus de pourrissement de vos plantes.

D’autres solutions pour votre jardin quand l’hiver arrive

  • Le début de l’hiver est une période propice à la taille, voire à l’élagage ou à l’abattage des arbres et des arbustes ;
  • Si de la neige tombe en abondance, elle peut casser vos végétaux. Pensez alors à secouer cette neige, qui risque en plus de brûler les feuillages persistants ;
  • L’arrosage des plantes en bac au cours d’une période de gel est à proscrire. L’eau liquide se solidifiant exerce une pression mortelle sur les racines ;
  • Les plantes non rustiques (tropicales, méditerranéennes) ne supportent pas l’hiver sous nos latitudes, alors rentrez-les à l’abri. Prévoyez des espaces assez frais et lumineux !
  • Pensez également à protéger votre salon de jardin en hiver.

Le paysagiste professionnel est l’interlocuteur à privilégier pour toute question au sujet de la protection de vos plantes et de vos arbustes durant l’hiver.

En savoir plus :