Les différentes maladies du jardin

entretien jardin

Pour avoir un beau jardin, il est nécessaire de l’entretenir régulièrement et de surveiller s’il est en bonne santé. Car de nombreuses causes peuvent affecter l’état d’un potager et dans ce cas il faut agir rapidement pour traiter les différents symptômes.

Les maladies du jardin et leurs symptômes

Les plantes d’un jardin étant des être vivants, elles peuvent souffrir de différentes maladies qui peuvent être fatales aux cultures si elles ne sont pas traitées à temps.
Ces maladies sont les suivantes :

  • Virales
  • Bactériennes
  • Cryptogamiques

Les maladies cryptogamiques sont dues à des champignons qui attaquent les plantes. Le mildiou, par exemple, va s’en prendre aux pommes de terre, tomates et salades. Il se caractérise par l’apparition de taches jaunes.
La rouille va attaquer les rosiers et les fleurs et se distingue par des taches brunâtres ou orangées.
L’oïdium va recouvrir la plante d’un duvet blanc. Dans ce cas, ce sont les arbres fruitiers comme les pommiers ainsi que certaines plantes potagères qui sont menacés.

Certains arbres et arbustes peuvent être atteints de pourriture ou pourriture grise. De la moisissure va apparaître sur les pousses. La maladie des taches noires peut toucher les rosiers. Les virus sont des micro-organismes qui attaquent les plantes. Les bactéries pénètrent dans la plante et l’empoisonnent avec des produits toxiques.

Comment lutter contre les parasites et protéger son jardin ?

Avec un entretien régulier et des plantes soignées, vous aurez plus de chances de voir vos cultures arriver à terme et pouvoir ainsi récolter le fruit de vos efforts.
Si vous remarquez qu’une plante est malade, la première chose à faire est de retirer immédiatement les parties atteintes en les coupant. Ensuite, veillez à brûler ces parties malades afin que la contamination ne revienne pas attaquer vos cultures par la suite.

Un traitement préventif est souvent la meilleure solution pour protéger son potager. Souvent, pour les insectes qui sont responsables de nombreux dégâts dans les jardins, comme les doryphores qui attaquent les pommes de terre, les pucerons qui s’en prennent aux fraisiers et aux rosiers ou encore les charançons qui nuisent aux poireaux et carottes en attaquant les feuilles, le mieux est d’utiliser un insecticide.

Des granulés au phosphate ferrique seront efficaces contre les escargots et les limaces. Des prédateurs naturels pourront défendre votre potager. Dispersez des coccinelles pour protéger vos végétaux des pucerons et des punaises. De l’ail, du thym ou de la menthe feront fuir les papillons piérides du choux.

Articles en relation