Elaguer en toute sécurité

Elaguer en toute sécurité

L’élagage d’un arbre dépassant plusieurs mètres de haut ne s’improvise pas. Une technique spécifique et un équipement approprié sont nécessaires afin de procéder à une intervention efficace et sécurisée. Ces dispositions poursuivent deux buts distincts : assurer la sécurité de l’élagueur et la préservation de l’arbre. 3 techniques sont recensées aujourd’hui pour faire respecter ces deux axes.

Travailler depuis une échelle

Une échelle de dimension suffisante peut servir à atteindre l’arbre mais il existe des menaces potentielles auxquelles il faut prêter attention. L’échelle, qui présente une instabilité notoire, même appuyée contre le tronc de l’arbre, risque de glisser sous l’effet du vent.Le pied d’un arbre est aussi très souvent occupé par un terrain peu stable, où les supports de l’échelle peuvent s’enfoncer brutalement et provoquer la chute de l’élagueur.
Pour pallier à ces dangers potentiels, il convient de mettre en place les précautions suivantes.
L’élagueur doit être accompagné d’une tierce personne qui pourra surveiller l’appui de l’échelle pendant toute la durée de l’élagage et prévenir éventuellement un problème de stabilité.

Le recours à une échelle interdit l’utilisation d’une tronçonneuse. L’intervention effectuée ne doit pas se situer à plus des deux tiers de la hauteur totale de l’échelle.

Accès depuis une nacelle

Une nacelle reste le dispositif le plus sûr pour un élagage en toute sécurité. La surface d’une nacelle est suffisamment importante pour permettre l’utilisation d’une tronçonneuse et laisse l’élagueur plus libre de ses mouvements. La plupart des nacelles sont dotées d’un garde-corps qui entoure l’espace où se tient la personne. Celle-ci peut donc se dispenser de harnais de sécurité. Il n’y a pas de risque de basculement, une nacelle disposant d’options de sécurité dès qu’un basculement est détecté.
Le coût d’acquisition de ce dispositif est assez élevé mais il existe des possibilités de location. L’élagueur doit être équipé des éléments de protection habituels,(casque, lunettes et gants de protection). Il faut également éviter de monter la nacelle jusqu’à la couronne de feuillage.

L’élagage en grimpé-cordé

Cette technique exige une formation préparatoire pour être maîtrisée. L’élagueur est doté du même équipement qu’un grimpeur en montagne (harnais, mousquetons, descendeurs…) et porter en plus les éléments de protection liés à la fonction (casque, lunettes et gants de protection anti-coupures). La formation de l’élagueur en grimpé-cordé propose en général trois techniques:

  • Le grimper dit « libre » (avec des cordes)
  • Le grimper à l’anglaise (à la manière d’un grimpeur de haute-montagne)
  • Le grimper en footlock (avec blocage de la corde entre les pieds)

N’hésitez pas à consulter l’annuaire du site pour trouver un élagueur professionnel disposant du matériel et de la formation adéquate.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser