Créer un bassin dans son jardin

Créer un bassin dans son jardin

Qui ne rêve pas de profiter de la beauté et de la fraîcheur d’un magnifique jardin aquatique, autrement appelé fontaine de jardin, agrémenté de plantes aquatiques et, pourquoi pas, de poissons ! Avant de vous lancer dans un projet d’implantation d’un bassin végétal dans votre jardin, il importe de garder en tête que ce type d’aménagement peut s’avérer quelque peu délicat. Pour vous conseiller sur la meilleure méthode d’implantation et vous guider dans la mise en œuvre de votre configuration, appuyez-vous sur des spécialistes qui assureront la pérennité de votre bassin de jardin personnalisé.

Les démarches administratives

Familiarisez-vous d’abord avec les règles générales en termes de fiscalité et de sécurité des piscines, des bassins de baignade naturels, de même que des étangs (s’étendant sur plus d’un hectare).
S’il ne s’agit pas d’un bassin dédié à la baignade, vous n’aurez probablement pas à obtenir de permis de construire. Cependant, si vous ne creusez pas l’emplacement à la main et prévoyez d’avoir recours à de l’équipement mécanique, cela pourrait engendrer de la nuisance pour le voisinage, et une déclaration de travaux pourrait vous faciliter la vie.

Renseignez-vous auprès de votre mairie (services techniques) : vous procéderez ainsi en toute conformité avec les règlements d’aménagement du territoire de votre commune, tout en prévenant d’éventuels problèmes de sécurité.

Une analyse préalable

L’aménagement d’un bassin nécessite que plusieurs paramètres soient pris en compte, tels que l’analyse de la pente du terrain, les questions de copropriété, les rejets à l’égout, etc. La conception de votre projet de bassin de jardin devrait comporter l’analyse des risques potentiels, comme les accidents de jeunes enfants, l’écoulement des eaux de pluie, etc.

Quelques astuces et recommandations

Dans le but de limiter la prolifération des algues, optez pour un emplacement semi-ombragé. Évitez de positionner votre bassin dans un lieu en cuvette, car les pluies et ruissellement des eaux pourraient provoquer des débordements, voire inondations au printemps et lors d’orages soudains.

Pendant la phase de creusage, assurez-vous que tous les éléments coupants (roches, racines, etc.) aient été retirés avant l’installation d’une bâche d’étanchéité. S’il y a des arbres à proximité de votre emplacement, procurez-vous une nappe épaisse pour dévier la trajectoire des racines.

Créez des paliers de profondeurs différentes pour mieux intégrer des plantes aquatiques de divers types. Des plantes naturellement oxygénantes et filtrantes devraient maintenir votre plan d’eau dans un équilibre. Vous obtiendrez un effet naturel spectaculaire en intégrant sur les berges des galets d’ornements, de même que de superbes gravillons décoratifs.

Même si vous êtes des plus impatients de contempler votre ouvrage final, laissez passer quelque temps avant d’introduire des poissons dans votre bassin. Le nombre de poissons devrait être calculé de telle sorte que soit maintenu l’équilibre de ce milieu biologique et que les matières organiques n’intoxiquent pas vos poissons.

À l’automne, afin de recueillir facilement les feuilles mortes, installez un filet au-dessus de l’eau.

N’hésitez pas à consulter l’annuaire de notre site pour obtenir l’aide de spécialistes en matériaux de construction, décoration et entretien de bassins aquatiques de votre région, et ce, au meilleur prix.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser