Aménager un jardin méditerranéen

Après nos conseils pour aménager un jardin en altitude, nous faisons de nouveau escale en bord de mer, en nous attaquant cette fois à l’aménagement d’un jardin méditerranéen. Alors comment aménager un jardin méditerranéen ? Réponse dans cet article.

Aménager un jardin méditerranéen

Après nos conseils pour aménager un jardin en altitude, nous faisons de nouveau escale en bord de mer, en nous attaquant cette fois à l’aménagement d’un jardin méditerranéen. Alors comment aménager un jardin méditerranéen ? Réponse dans cet article.

De quoi est constitué un jardin méditerranéen ?

Comme tous les jardins en bord de mer, les plantes d’un jardin méditerranéen doivent résister au vent, mais aussi à la chaleur et la sécheresse.

Au vu de ces contraintes, les plantes vivaces sont les plantes les plus adaptées à ces conditions climatiques.

Ce termes très souvent utilisés par les jardiniers, désigne une plante herbacée qui résiste aux rigueurs de la mauvaise saison, qu’il s’agisse du gel de l’hiver ou de la sécheresse des étés caniculaires.

Dans un jardin méditerranéen il n’est donc pas rare de retrouver des plantes vivaces (thym, lavande, etc.), mais également d’autres plantations adaptées au climat méditerranéen :

  • des arbres : olivier, oranger ou encore figuier
  • des plantes grimpantes : passiflore, jasmin, etc.

Enfin, le gazon beaucoup trop gourmand en eau est très souvent remplacé par une herbe plus résistante comme le Zoysia tenuifolia.

Bien aménager un jardin méditerranéen

L’aménagement d’un jardin méditerranéen demande une préparation rigoureuse. La terre doit être très bien travaillée pour que les végétaux puissent s’y enraciner en profondeur.

Dans les régions très sèches, les jardiniers ont recours au paillis, une couche de matériau protecteur posée sur le sol, dans le but de :

  • réguler la température du sol en limitant les chocs thermiques (jour/nuit)
  • ralentir l’évaporation de l’eau et maintenir l’humidité dans le sol, par une barrière limitant la déshydratation induite par le vent et le soleil qui accélèrent l’évaporation
  • enrichir le sol en matière organique et en nutriments grâce à la dégradation du matériau de paillage (s’il est biodégradable et non pollué)
  • repousser certains insectes et abriter une faune utile

Enfin comme pour tous les aménagements de jardin, les choix des espèces est capital et va dépendre de nombreux facteurs, notamment de votre sol. S’il est siliceux, l’olivier et le cyprès sont proscrits, alors que si votre sol est calcaire, vous ne pourrez pas planter de lavande ou encore de mimosa.

Pour savoir quelles espèces vous pouvez choisir pour l’aménagement de votre jardin méditerranéen, nous vous conseillons de faire appel à un paysagiste qui saura vous orienter vers les bonnes espèces, mais pourra également réaliser pour vous un aménagement qui réponde à vos besoins et à vos envies.

Bien entretenir un jardin méditerranéen

Vous venez de réaliser l’aménagement de jardin de vos rêves ? Il est grand temps de l’entretenir pour qu’il conserve sa beauté. Pour un jardin méditerranéen, votre attention va devoir se porter sur la surveillance des parasites et l’arrosage de vos plantes.

Comme vous devez le savoir, chaque plante exige une technique différente. Les arbres par exemple demande un arrosage peu fréquent, mais abondant, alors que les vivaces demandent un arrosage que dans les moments critiques (fort ensoleillement, sécheresse, etc.).

Le mieux est encore de prendre conseil auprès d’un jardinier ou d’un paysagiste pour entretenir son jardin méditerranéen sans se tromper !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser