Aménagement d’un jardin anglais : comment faire ?

Aménagement d’un jardin anglais : comment faire ?

Il existe différents styles de jardins européens, dont les plus connus sont le jardin à l’anglaise, le jardin à l’italienne et le jardin à la française. Concernant ce dernier, il se définit par les principes de la géométrie, de l’optique et de la perspective, dans le but de faire triompher l’ordre sur le désordre de la nature. Le jardin anglais est l’exact opposé, avec un tracé irrégulier pour produire des effets naturels. Le jardin à l’italienne, quant à lui, est un jardin régulier aménagé sur un terrain pentu via des terrasses. Quelles sont les astuces pour réussir l’aménagement d’un jardin anglais ?

Le tracé du jardin anglais

Le jardin anglais comporte peu de lignes droites, mais des courbes formées par des sentiers sinueux bordés d’opulents massifs. Les tracés sont dits organiques. Selon William Kent, précurseur de ce type de jardin au XVIIIe siècle, « la nature a horreur de la ligne droite ».

Certes, des tracés géométriques peuvent être utilisés, mais ils finiront par disparaître au fil des années sous l’effet du développement de la végétation et de la profusion des espèces. Un tel jardin est en outre débarrassé de ses murs et enceintes ; il faut donc remplacer les lourdes clôtures par d’autres plus légères en bois voire par des piquets reliés au moyen de fil de fer, ou encore par des cloisons végétales. Sur un petit jardin, un des astuces consiste à planter des haies basses pour créer un effet de profondeur.

La composition du jardin anglais

L’idéal est de commencer par des rosiers, un incontournable du jardin, par des fleurs vivaces, quelques arbustes à fleurs, des plantes grimpantes, sans oublier quelques fruits et herbes aromatiques. Les parcelles restantes doivent ensuite être travaillées avec soin, avec des kiosques, des ruisseaux, des étangs et des bancs pour se détendre dans la sérénité.

Pour optimiser les chemins, il est préférable de recourir à des matériaux bruts et naturels, avec des matières comme le bois, la pelouses, les pavés, les graviers, les ardoises ou encore le paillis. Il faut concevoir le jardin à l’anglaise comme un véritable tableau, en trouvant un juste équilibre entre volumes, couleurs et matières. Une astuce consiste également à créer des surprises au détour d’un chemin, comme une statue sous un arbre ou derrière une haie.

L’entretien du jardin anglais

Les jardins à l’anglaise, en dépit de leur aspect sauvage, ne doivent pas être laissés à l’abandon. Il faut au contraire entretenir leur beauté : désherber, tailler les arbres et arbustes, retirer les fleurs fanées, arroser régulièrement. Une autre des astuces consiste à bien soigner la taille du gazon, pour créer un important contraste entre la netteté de la pelouse et l’irrégularité des plantations.

D’un aspect naturel et sauvage, le jardin anglais est en réalité très travaillé ; il faut réfléchir à l’association des couleurs, au tracé des allées pour un rendu irrégulier et à la manière de créer une atmosphère calme et poétique. Pour cela, confiez votre jardin à un professionnel dont vous trouverez les coordonnées dans l’annuaire du site.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser