Aménager un jardin-forêt

Créer une forêt comestible dans votre jardin, vous donnant des fruits, des légumes, des champignons mais également des plantes aromatiques et médicinales !
Aménager un jardin-forêt

Créer un jardin-forêt, c’est créer une forêt comestible dans son jardin, avec des fruits, des légumes, des champignons mais également des plantes aromatiques et médicinales. Cette mini-forêt organisée intelligemment permet de profiter de tous ses bienfaits sans avoir à utiliser des pesticides et sans un grand entretien !

Un jardin-forêt, qu’est-ce que c’est ?

Créer un jardin-forêt, c’est reproduire l’écosystème des lisières de forêts juvéniles. Un jardin-forêt comporte différents étages de végétations tels de grands arbres (fruitiers ou à coques), des arbustes, des arbrisseaux, des plantes herbacées, etc. Il est conçu pour fournir une production alimentaire variée et qui ne nécessite que très peu de travail !

De la préhistoire à aujourd’hui

Les jardins-forêts sont probablement la plus ancienne forme d’utilisation des sols au monde et le plus résistant des agroécosystèmes ! Leur origine remonte à la préhistoire, le long des rives couvertes de jungle des cours d’eau et dans les contreforts humides des régions à mousson. De nos jours encore, les jardins-forêts sont très présents en zone tropicale :

  • Dans le Kerala en Inde du Sud, Népal, Zambie, Zimbabwe et Tanzanie, les jardins-forêts sont communément appelés « jardins familiaux » ;
  • Au Sri Lanka, ils sont appelés « Kandyan » ;
  • Au Mexique, « familiares huertos » ou vergers familiaux ;
  • A Java, « Pekarangan ».

Les jardins-forêts sont aussi connus sous le nom d’agroforêts.

Créer un jardin-forêt

Il est tout à fait possible de créer un jardin forestier dans nos régions tempérées ! Le pionnier en la matière, Robert Hart le pratique depuis les années 1960. Au début, son intention était de créer un environnement sain et thérapeutique pour lui et son frère Lacon. Suite à l’adoption d’un régime végétarien, il remplace dans sa ferme les animaux par des plantes et créé alors un jardin-forêt modèle à partir d’un verger de 5 000 m2 sur sa ferme.

Robert Hart a, sur l’observation que la forêt naturelle peut être divisée en niveaux distincts, inventé un système à niveaux :

  1. La première couche, appelée couche canopée, est constituée par des arbres fruitiers.
  2. La strate arborée basse est composée de noix et d’arbres fruitiers sur porte-greffe nain.
  3. La strate arbustive est composée d’arbustes fruitiers tels que le cassis ou d’autres baies.
  4. La couche herbacée est composée de légumes et d’herbes vivaces.
  5. La couche couvre-sol est composée de plantes comestibles se propageant horizontalement.
  6. La Rhizosphère est composée de plantes cultivées pour leurs racines et leurs tubercules.
  7. La couche verticale est composée de vignes et d’autres plantes grimpantes.

Pour créer votre jardin-forêt vous allez donc devoir choisir les espèces et les variétés d’arbres selon vos envies et vos besoins. Arbres fruitiers, arbres à noix, arbres ornementaux, etc.
Vous devrez aussi faire attention au soleil, qui comme dans les jeunes forêts, doit se frayer un chemin vers les jeunes arbres, vers les arbrisseaux (groseilles, mûres, noisetiers, etc.), les légumes de préférence vivaces ou qui se ressèment tous seuls comme par exemple le chou perpétuel,  l’arroche ou encore la ciboule. En effet la plupart des légumes traditionnels cultivés de nos jours ne sont pas adaptées au système de jardin forestier, plus ombragé, car ceux sont majoritairement des plantes héliophiles.

Le mieux pour aménager un jardin-forêt, c’est de faire appel à un jardinier ou un paysagiste de votre région !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser