Aménager son potager

Aménager son potager

Les motivations pouvant vous pousser à mettre en place un potager dans votre jardin sont multiples. Le prix des légumes, leurs variétés, le contrôle de la façon dont ils sont cultivés et l’élimination des pesticides, ou tout simplement le plaisir de consommer sa propre production sont autant de bonnes raisons. Aménager un potager nécessite de prendre en compte plusieurs paramètres, comme la surface disponible, la forme que vous souhaitez lui donner ou encore les différentes familles de légumes que vous souhaitez cultiver.

Choisir l’emplacement pour aménager son potager

Il faut naturellement une bonne terre. Il faut donc prendre en compte la composition du sol sur lequel vous souhaitez l’implanter. Suivant s’il est plutôt sableux, argileux, calcaire ou humifère, vous devrez adapter les espèces de végétaux que vous allez y planter.

Le potager idéal se trouvera sur une surface plane, avec un accès à l’eau assez proche afin de faciliter l’arrosage ou l’irrigation. Si vous devez vraiment l’aménager sur une pente, préparez des terrasses, afin que l’eau ne s’accumule pas en bas et que l’érosion du sol soit limitée. Vous pouvez choisir d’avoir un potager proche de la maison. C’est très pratique pour la cueillette et le ramassage des légumes. En revanche, vous perdrez tout aspect décoratif en hiver.

Si vous ne disposez pas d’un grand terrain ou si vous vivez en appartement, il est toujours possible de créer un potager sur un balcon ou même à l’intérieur.

Un potager demande beaucoup de temps et de travail. Aussi, si vous êtes débutant ou que vous ne disposez que de peu de temps, réservez une petite surface. Environ 50 m² feront largement l’affaire. Ainsi, vous conservez toujours le plaisir de cultiver sans pour autant que cela devienne une corvée. Si vous êtes un jardinier aguerri et que vous disposez du temps nécessaire, vous pouvez facilement envisager une surface de plus de 150 m². N’oubliez pas non plus de conserver un peu de place pour une cabane de jardin pour ranger tous les outils indispensables et les garder à portée de la main. Vous pouvez également aménager une serre ou un tunnel si la superficie vous le permet.

Orientation et exposition au vent

Les légumes ont absolument besoin de lumière et de chaleur. Il est donc préférable de choisir un emplacement ensoleillé, pouvant prétendre à un minimum de 6 heures d’ensoleillement par jour. Une orientation sud ou ouest est tout à fait adaptée. Évitez d’avoir des arbres proches, car d’une part ils généreront de l’ombre, et d’autre part leurs racines entreront en concurrence avec les légumes. En revanche, des arbres situés à la limite nord du potager pourront être bénéfiques en lui assurant une certaine protection.

Le vent peut causer de nombreux dommages aux cultures. Il peut coucher voire casser les plantations trop hautes et véhiculer de nombreuses maladies d’une plante à l’autre. Une haie peut très bien faire l’affaire pour assurer une protection. Afin de lier l’utile à l’agréable, il est tout à fait possible de planter une haie de cassissiers ou de groseilliers, ou encore d’arbustes tels que le laurier ou le romarin.

Établir un plan pour aménager son potager

Il est impératif de bien structurer son potager. Les plantations, l’entretien et les récoltes seront facilités. Une structure en carré permet de facilement séparer les différentes espèces de plantation. Prenez le temps de faire un plan sur une feuille. Il existe même des logiciels vous permettant de le faire simplement.

N’oubliez pas les allées dans votre plan. Une allée centrale plus large permettra de facilement circuler avec des outils, d’utiliser une brouette pour transporter des outils ou vos récoltes, et des allées plus petites vous permettront d’accéder aux différentes zones ou aux différents carrés.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser