La piscine en bois enterrable

La piscine en bois enterrable

S’il est plus courant de voir des piscines en bois hors sol, en revanche la plupart des gens n’imaginent pas que ce type d’infrastructure avec ce type de matériau, puisse être enterré. Alors même que ce type d’installation enterrable présente des avantages notables, par rapport aux autres types de piscines. Voici ce qu’il y a lieu de savoir à ce propos !

Qu’est-ce qu’une piscine en bois enterrable ?

Il s’agit d’un bassin de natation dont l’infrastructure est enterrée sous terre, à une certaine profondeur. Dans ce type d’installations, la margelle est la seule partie visible et surélevée. L’ensemble est fait de bois (bassin et margelle) mais avec la possibilité de couler du béton au fond du bassin afin de stabiliser la structure.

Pourquoi choisir ce type d’installation ?

Il existe plusieurs bonnes raisons pour choisir d’installer ce type de structure plutôt qu’un autre. En voici quelques-unes :

  • Il y a tout d’abord l’esthétique de ce type de structure. Le bois constitue en effet un matériau très élégant visuellement. Il présente en outre l’avantage de pouvoir se marier aisément avec plusieurs styles décoratifs.
  • L’autre bonne raison de choisir ce type d’infrastructure est sa facilité d’installation, notamment pour les modèles en kits. Le montage d’une infrastructure vendue en kit ne requiert ainsi que deux personnes tout au plus. D’autant plus que son installation peut se faire sur à peu près tous les sites d’installation, y compris sur les sols en pente ou avec un certain dénivelé.
  • La troisième raison d’opter pour ce type d’installation est l’aspect écologique. Mais attention toutefois : il convient de bien vérifier la qualité du matériau utilisé et sa provenance. Ainsi, il faut s’assurer que le bois soit de préférence d’origine européenne et labellisé PEFC ou FSC. Il est préférable d’opter pour de l’autoclave, de quatrième ou cinquième classe ou pour du teck.

Ce qu’il faut savoir sur son installation

Pour installer correctement ce type d’infrastructure sans contrevenir à la réglementation tant administrative que technique, voici les étapes à suivre :

  • Avant le début des travaux, il faut entamer une démarche administrative qui consiste à déclarer préalablement les travaux auprès de la mairie.
  • Après l’expiration du délai de 1 mois à compter de la déclaration, votre installation peut enfin commencer.
  • Commencez alors par tracer le sol afin de déterminer le périmètre sur lequel l’installation sera faite.
  • Il faut ensuite procéder au terrassement du sol en veillant à bien respecter les dimensions constructeur de la piscine.
  • Coulez ensuite une dalle de béton dans le sol prévu à cet effet, afin de stabiliser la structure.
  • Vous pourrez enfin procéder au montage du bassin, ceci étant fait d’autant plus aisément que la piscine est vendue en kit.
  • N’oubliez pas de disposer du géotextile sur la face externe de la structure et effectuez, si possible, un remblai de la surface en utilisant du gravier.

Prenez en compte le fait que toutes ces mesures peuvent bien évidemment être réalisées par un professionnel, ce qui vous assurera une parfaite tranquillité d’esprit quant à la bonne tenue des travaux. Pour ce faire, rien de plus simple : consultez ici notre annuaire !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser