Créer un verger dans mon jardin

Créer un verger dans mon jardin

Quel type de verger choisir ?

Un verger est un endroit consacré à la culture d’arbres donnant des fruits. Il est possible de le créer dans votre jardin, à la condition d’avoir un peu d’espace pour vous assurer du bon développement de vos arbres. Parmi les espèces les plus couramment répandues se trouvent les pommiers, les poiriers, les cerisiers, les pêchers ou les pruniers. Maintenant, il faut tenir compte de l’espace dont vous disposez dans votre jardin. Le pré-verger privilégie la culture libre, sans plan préalable. Les arbres sont disposés librement sur un terrain à l’abri du vent et assez ensoleillé. Il est à privilégier dans une région assez arrosée.

Son avantage est qu’il ne nécessite pas beaucoup d’entretien. Un petit espace sera idéal pour accueillir un petit verger, notamment dans un jardin de ville n’excédent pas les 100 m². Y seront plantées quelques arbres de petites tailles auxquels vous ajouterez des haies de petits fruits tels que des framboisiers ou groseilliers. Si vous avez un grand jardin, vous pourrez varier les types d’arbres et accroître leur nombre.

Enfin, le verger bio pourra être réalisé dans un petit ou un pré-verger. Dans ce cas, seront mis en avant des arbres dont les fruits ne seront pas traités à l’aide de pesticides. La qualité sera ici privilégiée. Il se développera en symbiose avec le rythme de la nature.

Les facteurs à prendre en compte pour créer un verger

Le sol doit être de bonne qualité. Cela signifie qu’il doit être riche en azote, en potasse, en magnésium, en oligoéléments mais aussi en phosphate. Pour vous assurer de sa composition, il est préférable de faire réaliser préalablement par un spécialiste une analyse du sol ou par vos soins à l’aide d’un kit pH. Un pH compris entre 6,5 et 7 conviendra à la plupart des arbres fruitiers. Ensuite, vient l’exposition.

Un espace ensoleillé et aéré, à l’abri des vents, sera idéal. Enfin, le choix des arbres. Il est préférable de varier les espèces tout en s’assurant qu’elles sont bien adaptées au climat local. Notez bien que certains arbres sont auto-fertiles donc peuvent être plantés seuls. Tandis que d’autres ont la nécessité de cohabiter avec d’autres arbres fruitiers afin de favoriser leur fertilité. Il s’agit là surtout des poiriers et des pommiers.

Quoi qu’il en soit, prenez l’attache d’un spécialiste, notamment d’un paysagiste, pour vous aider et vous conseiller dans vos choix.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser