Bien réussir l’hivernage de ma piscine

Bien réussir l'hivernage de ma piscine

L’hivernage englobe l’ensemble des opérations consistant à protéger votre piscine durant la période hivernale, où les intempéries, les basses températures et le gel pourraient sensiblement l’abîmer. L’hivernage peut être complet ou semi-complet. Revenons ensemble sur les principales actions à effectuer pour conserver un bassin prêt à être réutilisé dès l’été prochain.

Hivernage d’une piscine : quelques éléments de base à connaître

Dès que la piscine n’est plus utilisée, il faut anticiper l’hivernage. A titre informatif, l’opération peut débuter au moment où les températures extérieures diminuent et avoisinent les 10°C. Il faut par ailleurs que dans le même temps la température de l’eau soit inférieure à 15°C.

L’hivernage préserve la qualité de l’eau de la piscine durant la période où elle n’est pas utilisée. En effet, il n’est pas obligatoire de changer l’eau à l’approche de l’hiver, cette opération devant avoir lieu uniquement tous les 3 à 4 ans. Attention, pour des raisons de sécurité, vous ne devez jamais laisser une piscine totalement vide. Pourquoi ? Parce si c’est le cas, le terrain l’entourant exerce une pression sur le bassin et les parois. Cette pression peut même provoquer leur soulèvement en cas par exemple de remontée d’une nappe phréatique.

L’hivernage protège par ailleurs les revêtements qui peuvent rapidement se détériorer sous l’impact de l’humidité et du gel : écaillements, fissures, trous, etc. Là encore, si vous laissez malencontreusement une piscine vide, les revêtements risquent de s’abîmer : membranes, joints de carrelage, polyester, peintures, etc.

Hivernage complet ou semi-hivernage ?

L’hivernage complet

Grâce à l’hivernage complet, le propriétaire n’a plus besoin de se préoccuper de la maintenance, ce qui au passage réduit les frais associés. Si vous souhaitez réaliser vous-même l’hivernage de votre piscine, pensez à bien nettoyer l’eau du bassin à l’aide par exemple d’une épuisette. Durant une journée, effectuez également son filtrage, avant de débrancher le système de filtration.

Si vous possédez d’un robot pour nettoyer le fond du bassin, c’est le moment de l’employer. Songez par ailleurs au traitement de l’eau, en répandant un produit d’hivernage spécifique, qui servira à lutter contre le développement du calcaire et la propagation des algues. Enfin, couvrez votre piscine d’une bâche afin de la préserver des polluants extérieurs (animaux, branches, feuilles mortes, terre, sable, etc.).

Semi-hivernage

Le semi-hivernage se distingue de l’hivernage complet puisque la pompe continue de fonctionner durant la période hivernale. Evidemment, la pompe de votre piscine ne tourne pas à plein régime, mais évolue à un rythme faible. Notez que le semi-hivernage accélère la remise en route de votre piscine.

Pour y parvenir, nettoyez de la même manière votre piscine en retirant les saletés et autres impuretés à l’épuisette. Lancez votre robot si vous en avez un, puis programmez le filtrage. La pompe doit être active environ 2 heures au quotidien. Faites un entretien régulier en pensant au taux de pH ou au taux désinfectant. Pour la remise en route, patientez jusqu’à ce que la température de l’eau grimpe à 12°C.

Gagnez du temps et de l’énergie en sollicitant un professionnel pour l’hivernage de votre piscine !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser