Aménager un jardin islamique

Aménager un jardin islamique, c'est penser son jardin comme une Oasis ! Découvrez toute les spécificités des jardins islamiques ! 
Aménager un jardin islamique

A quoi peut bien ressembler le jardin céleste dont parle Mahomet ? A quoi peut ressembler un jardin traduisant toute la richesse de l’Islam ? Le jardin islamique (ou jardin d’Islam) est un aménagement paysager inspiré de la philosophie islamique, faisant appel à tous nos sens.

Effets de volumes et de géométrie, présence permanente d’eau, de lumière et de senteurs, le jardin islamique est une invitation au voyage. Le jardin islamique a évolué au fil du temps, se nourrissant des découvertes réalisées lors des conquêtes musulmanes. Aujourd’hui encore, le même esprit, la même symbolique, la même gestion de l’espace sont présents dans ces jardins.

Les caractéristiques d’un jardin islamique

Le jardin islamique tire l’essentiel de ses caractéristiques des conditions climatiques observées dans les pays du sud du bassin méditerranéen. Présence forte du soleil, rareté de l’eau, ont amené les créateurs de ces espaces à penser le jardin d’islam comme une Oasis. Les constructions sont réalisées sur plusieurs niveaux, pour permettre de créer une atmosphère agréable et adaptée à la promenade.

Les 3 niveaux d’un jardin islamique

  • Des palmiers, cyprès ou cèdres permettent de protéger du soleil. Le feuillage dense et les branches importantes apportent une grande couverture. Cet étage, le plus haut, est appelé étage d’ombre.
  • De la couleur et des senteurs son apportées avec des hibiscus, des rosiers, des chèvrefeuilles, sans oublier du jasmin, des citronniers ou orangers. Cet étage intermédiaire, constitué d’arbustes odorants à la floraison généreuse, est appelé étage des fleurs.
  • Céramiques, marbres, pierres et briques permettent de créer des effets de reflets et de textures. Via des rigoles, l’eau est distribuée par le sol, et donne son nom à cet étage le plus bas, dit étage de l’eau.

L’architecture également est très présente dans un jardin islamique. Motifs polygonaux ou étoilés caractéristiques côtoient des arcades, pour créer des allées et des galeries d’ombre. Souvent, un jardin islamique est d’ailleurs clôturé par un mur, qui permet de protéger et maîtriser la présence du vent.

L’eau, élément essentiel d’un jardin d’islam

L’eau est un bien précieux et rare dans les pays du Sud, qu’il faut ainsi collecter et distribuer de manière ingénieuse et économe. Autrefois, la loi islamique régissait d’ailleurs l’utilisation de l’eau considérée comme bien commun.

C’est pour cela que, très tôt, la gestion de l’eau dans les pays arabes fut ainsi un sujet de travail, et le savoir-faire développé au fil des siècles est impressionnant. Rampes d’eau, canaux, rigoles, fontaines et bassins donnent au visiteur une impression de profusion de l’eau. L’eau est en effet essentielle, et revêt une importance symbolique et religieuse (certaines ablutions avant la prière sont imposées par le Coran).

L’Espagne et le Maroc concentrent certains jardins islamiques parmi les plus beaux au monde. A Grenade, les Jardins de l’Alhambra sont réputés pour les variétés de plantes présentes, rares sous ce climat ! Au Maroc, ce sont les Jardins de la villa Majorelle qui sont les plus réputés, situés à Marrakech. Ces jardins modernes (créés pour le peintre français Jacques Majorelle vers 1930) donnent une vision moderne des principes fondateurs des jardins islamiques.

Vous souhaitez aménager un jardin islamique chez vous ? Alors faites appel à un paysagiste de votre région !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser