Allée de jardin : comment la dessiner ?

Allée de jardin : comment la dessiner ?

L’allée de jardin est un élément à part entière de l’esthétisme de vos espaces extérieurs. Elle peut être pratique et fonctionnelle mais aussi décorative et personnalisée. Largeur, matériaux, emplacement : autant de critères et de combinaisons possibles qui permettent de concevoir le dessin d’une allée de jardin en fonction de vos attentes.

Dessiner une allée de jardin

Le tracé d’une allée de jardin doit être imaginé au moment de la conception du plan de jardin, bien qu’on puisse très bien intégrer une allée utilitaire ou une allée d’agrément après. Ce tracé varie en fonction de la largeur des allées, sachant que pour le passage d’une personne, les professionnels conseillent une largeur de 80 cm. Par contre, pour permettre le croisement de deux personnes, il est recommandé d’instaurer une largeur de 120 cm. Autre cas de figure : une allée carrossable. Dans ce cas, les paysagistes anticipent une largeur minimum de 3 mètres.

Il faut aussi se décider sur le nombre et la localisation précise des allées. Sur ce sujet, la superficie du jardin conditionne les réponses. Il faut toutefois partir du principe qu’un chemin doit être dessiné afin de se rendre à tous les endroits du jardin qui le réclament. Ainsi, prévoyez un cheminement pour vous rendre sur l’aire de jeux dédiée aux enfants, un autre vers l’abri de jardin, un troisième vers un éventuel terrain de pétanque, etc.

Allées d’agrément ou allées utilitaires ?

La forme des allées de jardin est un critère qui implique de distinguer les allées d’agrément et les allées utilitaires. Les premières sont conçues pour se promener dans le jardin. Leur configuration dépend donc du style de jardin que vous souhaitez : allées droites et rectilignes pour un jardin à la française, allées sinueuses pour un jardin à l’anglaise, etc.

Les secondes répondent plus à des considérations d’ordre pragmatique : aller d’un point A à un point B rapidement. Par définition, elles admettent peu de courbes, sous peine que les piétons préfèrent couper à travers la pelouse dans leur déplacement.

Allées de jardin : quels matériaux choisir ?

Là encore, tout dépend du style de jardin que vous désirez instaurer. Sachez que le broyat est un matériau filtrant, qui empêche l’eau stagnante de s’installer. Très économique, ces résidus de bois sont faciles à mettre en place. De plus, le tracé d’une allée de broyats est simple à modifier. Les graviers présentent les mêmes avantages et se déclinent selon leur taille et leur couleur.

Parmi les matériaux esthétiques, durables et nécessitant pas ou peu d’entretien, citons les pavés véritables, les pierres, le béton et les briques. Le choix des caillebotis de bois est judicieux pour prolonger une terrasse également conçue à partir de la même essence de bois. Enfin, les allées en pavés auto bloquants sont faciles à mettre en place par emboîtement et offrent une gamme de couleurs intéressante pour personnaliser vos allées de jardin (sable, gris, rouge, etc.).

Comme la réalisation d’une allée de jardin s’avère minutieuse, n’hésitez pas à contacter un paysagiste dont c’est le métier.

Pour en savoir plus :

Articles en relation