Comment bien choisir sa clôture ?

Comment bien choisir sa clôture ?

Vous avez l’intention de changer de clôture ou vous êtes simplement à la recherche d’un type de clôture pour délimiter votre futur terrain. Des possibilités qui s’offrent à vous aux qualités et défauts des matériaux, voici les éléments à connaître et ce qu’en dit la loi.

Les différentes clôtures envisageables

La clôture en piquet

Généralement en bois, la clôture en piquet comporte deux lisses posées de manière horizontale entre deux poteaux. Ces derniers accueillent verticalement des piquets taillés en pointe pour mieux s’ancrer dans le sol. Pour que cette clôture constitue une barrière efficace, il est important d’espacer convenablement les piquets (5 cm), ni trop éloignés ni trop rapprochés.

La clôture claire voie

Ce modèle de clôture se caractérise par des planches clouées de façon alternative d’un coté et de l’autre des lisses. Le nombre de lisses horizontales varient entre deux et trois. La spécificité de la clôture claire voie est d’offrir le même aperçu esthétique, peu importe si l’observateur se trouve chez vous ou à l’extérieur. Lors de la pose, il est possible de superposer les planches afin d’obstruer la vue et obtenir un maximum d’intimité.

La clôture à lisses ouvertes

La clôture à lisses ouvertes est la plus classique des options qui s’offrent à vous puisqu’elle se compose uniquement de lisses fixées sur des poteaux. L’avantage est de pouvoir l’installer soi-même car les travaux sont accessibles à tous. Un professionnel recommandera par contre de planter des haies derrière la clôture afin d’empêcher les animaux de s’infiltrer trop facilement.

Clôture : quels matériaux privilégier ?

Le bois reste un matériau naturel très prisé pour une clôture de jardin. Écologique et bon marché, le bois maintient une certaine harmonie esthétique avec les espaces extérieurs environnants. Attention à effectuer un entretien approprié et régulier via l’application annuelle d’une couche de lasure.

A ce titre, la clôture 100 % naturelle avec des végétaux s’inscrit dans la même lignée de respect de la biodiversité, même si la protection est loin d’être optimale. La clôture de végétaux est souvent accompagnée d’un grillage acier facile à poser et peu onéreux. Néanmoins, la structure grillage/piquets est peu esthétique et n’offre pas non plus une grande protection.

Les murets en pierre naturelle s’intègrent aussi parfaitement dans le paysage, ce matériau apportant une certaine noblesse à vos espaces extérieurs. En revanche, le chantier est plus lourd et plus onéreux.

En dehors, des matériaux plus « naturels », on retrouve les plus classiques en construction :

  • clôture en PVC : meilleur rapport qualité /prix, cet équipement est facile à installer et ne requiert aucun entretien. Cette clôture pèche en termes d’esthétisme et demeure fragile dans la durée ;
  • clôture en béton : recherché pour sa robustesse et sa longévité, ce modèle va à l’encontre du respect de l’environnement et sa pose s’avère délicate. Le béton est utile pour des structures mixtes, sachant qu’il peut imiter d’autres matériaux esthétiquement parlant comme une palissade en bois ;
  • clôture en fer forgé : le fer est un matériau solide, classique et accessible financièrement. Inconvénient : il est sensible à la corrosion (traitement obligatoire) ;
  • clôture en aluminium : matériau le plus cher, il ne réclame pas d’entretien, ne rouille pas, dispose d’un éventail attractif de finitions et de couleurs personnalisables et demeure 100 % recyclable.

Vous hésitez encore dans votre décision ? Faites appel à un professionnel pour poser votre clôture et vous protéger des regards extérieurs !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser