Aménagement d’un talus

fleurs

Si vous caressez un projet d’aménagement d’un talus ingrat, que vous aimeriez végétaliser, il n’y a pas de problème ! Il existe des solutions efficaces pour parvenir à transformer un monticule de terre forcément pentu, à la stabilité quelque peu douteuse, en un magnifique jardin !

Les composantes d’un tel espace

Avant de vous lancer dans votre projet d’aménagement d’un talus, vous devriez d’abord considérer sa structure. Ce type d’espace se trouve beaucoup plus exposé aux aléas climatiques, entre autres le ruissellement des eaux sur ses pentes. Cela pourrait provoquer à la longue des failles, et parfois même des affaissements de terrain, lors de crues subites. Renseignez-vous si vous votre terrain est situé ou non dans une zone d’inondations.

Un talus est composé de trois parties distinctes :

  • Le sommet offre des conditions de culture meilleures que les deux autres sections. Par contre, cette partie se draine naturellement plus vite, ce qui signifie que le sol y est forcément plus sec. Lorsque vous débuterez le travail d’aménagement de votre talus, commencez par le sommet et procédez graduellement en descendant le long du talus. De cette façon, vos plantations ne seront pas abîmées par vos travaux.
  • La pente est la partie la plus exposée à l’érosion.
  • Quant à la zone située dans le bas, elle reçoit la totalité des eaux de pluie.

Planter avec une certaine logique

Pour un aménagement réussi, vous devriez choisir avec soin les plantes et les arbustes à intégrer dans le talus, afin qu’ils conviennent à chacune des trois parties de cet endroit particulier.

Pour la partie supérieure, les plantes qui résistent bien au vent et à la sécheresse du sol conviendront parfaitement, tels que des graminées et des buissons qui poussent bien dans des sols secs, comme le fusain panaché, le genêt, les teucriums et les céanothes bleus.

Au centre, dans la zone pentue, optez pour des couvre-sols et des plantes fortement rhizomateuses, dont les racines robustes et charnues contribueront à retenir la terre. Il pourrait s’agir d’iris Germanica, de pervenche, géranium vivace, romarin rampant, lavande ou millepertuis.

En ce qui concerne la partie basse, tout genre de plantation y est permis. Des annuelles, alternées avec des vivaces, vous offriront de belles opportunités d’alternances de décor. En termes de vivaces, les sédums, campanules, alysses, violettes ou érigerons encadreront parfaitement votre talus de leurs superbes floraisons.

N’hésitez pas à consulter l’annuaire de notre site pour trouver un ou des spécialistes en horticulture, aménagement paysager et terrassement, qui vous conseilleront et vous aideront à réaliser votre projet d’aménagement d’un talus.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser