Traiter sa terrasse contre les mauvaises herbes

mauvaises herbes

Il n’y a rien de plus disgracieux que des mauvaises herbes. Un seul coup d’œil suffit pour anéantir toute impression d’esthétisme et accaparer l’attention ! Dépendamment du degré d’envahissement auquel vous désirez vous attaquer, vous avez le choix entre la solution manuelle, naturelle ou encore le traitement choc pour entretenir votre terrasse. Le désherbage devrait être effectué au moins une fois par année.

La solution manuelle

Il n’y a pas vraiment 36 manières de se débarrasser des mauvaises herbes qui poussent entre les pavés d’une terrasse. Il suffit de s’armer de patience et de retirer les plus gros plants costauds et coriaces un à un à la main, à l’aide d’outils de jardinage (comme une binette ou un sarcloir), en prenant soin de retirer toutes les racines dans la mesure du possible.

Un excellent truc préventif

Pour limiter leur prolifération entre les lames d’une terrasse, installez un film géotextile avant de procéder à la pose de votre revêtement.

La solution infaillible

Une fois que le revêtement est complété, vous pouvez empêcher que les pousses ne prennent le contrôle, année après année, en appliquant régulièrement un désherbant naturel par temps chaud :

  • Versez 250 ml de sel iodé et
  • 250 ml de vinaigre blanc
  • dans un contenant de 5 litres d’eau CHAUDE.
  • Ajoutez 125 ml de liquide à vaisselle. Le savon va faire « coller » cette potion miracle contre toutes les surfaces du revêtement.
  • Arrosez de ce mélange chaud les herbes indésirables ou encore appliquez la potion à titre préventif. Toutes les pousses de végétation vont immanquablement se faner au bout de 2-3 jours.

La solution thermique

Une autre possibilité qui fonctionne assez bien est de verser de l’eau bouillante sur les herbes disgracieuses. Chaque fois que vous faites cuire des pâtes ou des pommes de terre, récupérez cette eau de cuisson amidonnée pour la verser sur le revêtement, ou encore utilisez de l’eau ordinaire. Cette opération s’avère assez délicate car il faut éviter, autant que faire se peut, de s’ébouillanter les mains et les pieds ! Ne portez pas vos tongs pour effectuer cette tâche !

L’autre manière de combattre la « brousse » en devenir est de prendre les grands moyens en ayant recours à un bec thermique relié à une bouteille de gaz. L’objectif n’est pas de mettre le feu à votre terrasse, mais de simplement passer la flamme sur les mauvaises herbes. Ne négligez pas de porter des pantalons longs et des bottes sécuritaires, en plus de vous couvrir le visage (car vous risquez d’être fort incommodé(e) par le dégagement de gaz CO2).

La manière drastique

S’il reste encore des pousses résolument résistantes, vous pourriez essayer le traitement choc. Celui-ci n’est pas vraiment écologique. Les fabricants de ce genre de produits s’efforcent de limiter l’impact des pesticides sur la flore, la faune (animaux domestiques, insectes et micro-organismes) de même que sur l’humain. Respectez les dosages recommandés sur l’emballage et n’abusez pas trop souvent de cette solution.

N’hésitez pas à consulter l’annuaire de notre site pour déterminer quels professionnels de votre région proposent des prestations de contrôle des mauvaises herbes. Ils pourront vous conseiller sur le meilleur traitement à adopter.

En savoir plus :

Nettoyer sa terrasse : méthodes